S’hypnotiser soi même

Peut on s’hypnotiser soi même ?

Tout à fait. Et cela s’appelle l’auto hypnose.
Lorsque vous rencontrer des hypnotiseurs de rue, il n’est pas rare que la petite séance d’hypnose débute par une mise au clair de « L’hypnose est elle dangereuse ? »
Comment peut on s’hypnotiser soi même sans être hypnotiseur ?

Réponse : en vivant. Tout simplement.

L’hypnose est un phénomène naturel que nous vivons tous les jours. L’hypnotiseur s’appuie sur sur un phénomène tout à fait naturel et sans danger (l’hypnose est il sans danger : oui) pour provoquer un moment d’hypnose.

Comment s’hypnotiser soi même ?

Plusieurs moments du quotidien sont comparables à l’auto hypnose. S’hypnotiser soi même est comme un moment d’absence.

On ne dort pas. Mais une partie de nos sens est mis en sommeil.

Un étudiant est concentré dans ses révisions ou un exercice. Quelqu’un l’appel. Il faudra insister pour que son attention revienne pleinement et qu’il réponde enfin.

Vous assistez à une conférence terriblement ennuyante. Au moment de l’entracte vous n’avez pas entendu l’annonce. C’est le bruit des gens qui se lèvent qui vous a réveillé.

Cet état agit comme une protection contre votre environnement, ou bien comme une économie d’énergie.

Votre concentration a changé du tout pour devenir plus spécifique.
Autrement dit, vous avez cessé d’être totalement attentif à tout ce qui vous entoure pour ne vous concentrer que sur votre voix intérieure.

L’auto hypnose revient à faire de la méditation avec en plus le bénéfice de verbaliser ou imaginer un objectif personnel.

Toutes les techniques sont simples. Facile à faire chez soi et 10 minutes d’exercices suffisent.

Ne vous faites pas hypnotiser par vos émotions

En complément de la vidéo :

Faites la différence entre « ressentir une émotion et s’identifier à une émotion

Vous devez désobjectiver vos émotions : ne pas les voir comme un(e) chose/objet.
Et vous n’êtes pas cette émotion : Je suis heureux. J’ai de la joie.
L’émotion est un processus de passage (ici Olivier Madelrieux parle de canal ou fréquence de vibration). Vous avez le contrôle de ce processus et pouvez l’ajuster.

Vous n’êtes pas triste. Vous avez un sentiment de tristesse.

Vos émotions sont des hypnotiseurs

Vous ne pouvez avoir qu’une émotion à la fois

Chaque personne est unique et son potentiel demande à s’exprimer

Milton Erickson, père de l’hypnose ericksoniene raconte l’unique visite et prescription qu’il a faite à une riche veuve dépressive.

Milton Erickson et la Reine des violettes africaines

Milton Erickson rend une unique visite à une riche veuve dépréssive, à la demande du neveu de cette dernière, et dont l’unique activité est la visite à l’église. Elle est seule, sans amis, ne parle à personne.

Durant cette visite il remarque, dans cette riche et belle maison, une attitude passive de cette dame. Seule exception, il aperçoit trois violettes africaines (une espèce qui demande beaucoup d’attention). Il lui prescrit alors d’en cultiver 200 et de les donner à certaines occasions : naissance, baptême, mariage, maladie, etc.

Durant 20 ans cette dame cultive ses violettes et les offre autour d’elle. Elle n’a plus le temps de sentir déprimée, la culture des violettes réclamant beaucoup d’attention.

A son décès, de cause naturelle, ses centaines d’amis de tout âges étaient là pour se recueillir devant La Reine des Violettes Africaines de Milwaukee.

En une seule visite, Milton Erickson a su capter ce qu’il y a de meilleur chez cette dame pour en extraire un rayonnement extraordinaire qui fit le bonheur autour d’elle et le sien.

violet photo
Milton Erickson et l’histoire de la Reine des violettes africaines

Photo de slgckgc