Ne vous faites pas hypnotiser par vos émotions

En complément de la vidéo :

Faites la différence entre « ressentir une émotion et s’identifier à une émotion

Vous devez désobjectiver vos émotions : ne pas les voir comme un(e) chose/objet.
Et vous n’êtes pas cette émotion : Je suis heureux. J’ai de la joie.
L’émotion est un processus de passage (ici Olivier Madelrieux parle de canal ou fréquence de vibration). Vous avez le contrôle de ce processus et pouvez l’ajuster.

Vous n’êtes pas triste. Vous avez un sentiment de tristesse.

Vos émotions sont des hypnotiseurs

Vous ne pouvez avoir qu’une émotion à la fois

Quelle est la meilleure façon de gérer ses émotions négatives ?

Il parait qu’essayer de supprimer ses émotions négatives est la pire façon de faire. Voici les façon de faire dont j’ai entendu parler :

  • Prévenir l’arriver des émotions en changeant ses croyances
  • se forcer à ressentir une émotions contraire à celle qui pose problème

Quelle est la meilleure façon ? Connaissez vous une façon efficace, une méthode ayant fait ses preuves pour gérer ça ?

face1

Traduction libre de la réponse de Ed Daube Ph.D via Quora

Je ne recommande pas d’essayer de contrôler ses émotions négatives. Mettre le mot « négatif » implique qu’elle doit être éliminée.

Voici ce que je recommande :

Je suggère que tu vous utilisiez vos émotions comme des outils pour reprendre le contrôle de votre vie.

Vos émotions apparaissent selon la façon que vous percevez votre monde environnant et vous alertent sur vos perceptions. Cette alerte est le message de l’émotion.

Une fois que vous connaissez l’émotion et son message, vous avez le pouvoir de valider ou non le message émotionnel et de choisir comment y répondre.

Le problème souvent rencontré est que les gens RÉAGISSENT plutôt que RÉPONDENT à leurs émotions.

Laissez l’émotion se faire et soyez à l’écoute d’elle. Ce qui revient à redevenir à l’écoute de soi-même.

  1. Laissez l’émotion être
  2. Reconnaissez l’émotion
  3. Questionnez vous sur la validité ou non de l’émotion
  4. Agissez en conséquence : se pardonner, ou agir, ou pardonner à autrui, ou se questionner, engager une conversation, etc.

La totalité (en anglais) de la réponse est visible ici.