Comment lutter contre l’anxiété sociale

Voir l’article original en anglais

Khazan: So what are some of the situations that you might send someone into? Like, “go give a speech?”

Hofmann: Initially, we use speaking in front of the rest of the group. In the seventh or eighth session, we go on to do more individualized exposure treatments, constructing something that we would call a “social mishap” exercise. We expose them to their worst-case scenario. For example, if someone is not engaging in any dating behaviors because they are concerned about being rejected, we would ask them to go to a restaurant and ask every woman at the table for her number. And obviously, he would get rejected a lot, and that’s the purpose of it.

L’anxiété et la perception du monde environnant

D’après l’article suivant (en anglais) – People with anxiety show fundamental differences in perceptionLes gens atteint d’anxiété perçoivent leur environnement de façon différente par rapport à une personne non anxieuse. Et il y a des conséquences.

Une expérience a été faite :
On fait entendre à deux groupes – un groupe d’anxieux, et un groupe de non anxieux – différents sons. Juste une tonalité simple. J’imagine un biiip certainement. Et il y a un bip aigu, un grave, un moins aigu, etc, vous avez compris. En fait, il y a exactement 3 types de bip :

  1. celui qui donne de l’argent
  2. celui qui prend de l’argent
  3. celui sans conséquence

Bref, 3 sons à reconnaitre et les participants sont motivés par gagner de l’argent. Les participant mémorisent les bip. Et le jeu commence.

On fait écouter des bips (pas que trois types de bip, mais plusieurs encore), et les participants essaient de dire quand ils reconnaissent le bip qui fait gagner de l’argent.

On découvre que les anxieux se trompent plus souvent.

Those differences weren’t explained by differences in participants’ hearing or learning abilities. They simply perceived the sounds that were earlier linked to an emotional experience differently.

Ces différences ne sont pas expliqués par des différences de capacités d’écoute ou d’apprentissage. Ils perçoivent simplement différemment les sons liés précédemment à une expérience émotionnelle.

cat1
Le ronronnement d’un chat a des vertus contre l’anxiété – Photo de Winsker

Autrement dit, lors d’une expérience anxieuse la perception de notre environnement sensationnel (« lié aux sens » – je ne sais pas si c’est français de le dire comme cela) est différent des moments où nous sommes détendu. A ce moment là, notre cerveau interprète différemment les signaux du monde qui nous entoure.

Autrement dit, encore : pendant une période d’anxiété on interprète mal notre environnement; et le cerveau est en cause.

Vous souvenez CE moment où vous souhaitiez plaire à CETTE fille. Et vous vous demandiez si elle va VOUS apprécier, et ce qu’il faut faire pour LA séduire, et si cette main dans SES cheveux sont un signal pour un OUI ou un simple hasard, et que devez vous faire… que faire…comment agir ?

Si t’es anxieux ton cerveau va mal interpréter les signaux de la conversation avec CETTE fille.

En conséquence, apprendre à aller au delà de cette anxiété – volontairement je ne dis pas « combattre l’anxiété » – permettra de revenir à une interprétation habituelle de vos sensations.

Très certainement, prochainement je parlerai des façons de surmonter l’anxiété


C’est un mini article de test. Je reparlerai de l’anxiété sociale principalement.