8 trucs pour de bonnes interactions sociales

  1. Ne soyez pas intelligent, soyez authentique
    Une personne intelligente stimule l’intellect. Alors qu’une personne authentique arrive à rendre le moment présent intense. Préférez le moment présent.
    Parlez vrai.
  2. Soyez bref
    Les gens préfèrent parler d’eux plutôt qu’écouter. Soyez celui qui écoute. Et si vous êtes intéressant, vous recevrez des questions pour vous inviter à parler davantage.Je suis de nature à aimer apprendre des choses. Et une personne qui m’apprend des choses parce qu’elle est cultivée et simple et authentique à la fois a toute mon attention. Mais malheureusement, très souvent les gens ne souhaitent pas apprendre. Alors une interaction sociale légère, sans enjeux est souvent préférable.
    Si cela vous ennuie quand même, procédez dans cet ordre :

    1. Ayez des interaction sociales banales, sans enjeux.
    2. Suggérer de façon indirect que vous savez des choses
    3. Dites ces choses si c’est le lieu, le moment,la personne à qui le dire (si la personne le demande par exemple) s’y prête.
  3. Rappelez vous qu’être intéressant n’est pas synonyme d’être intelligent
  4. Demandez au gens de parler d’eux
    Comme évoqué au point 2. les gens aiment parler d’eux. C’est un sujet qu’ils maitrisent, qui les rassurent. Et s’il parlent d’eux en présence d’une personne qui les approuve c’est encore mieux.

    • quel livres lisent ils en ce moment, ou le dernier lu
    • quel série aiment ils en ce moment
    • de quelle qualité sont ils le plus fierAyez des questions ouvertes (j’en reparlerai certainement).bonnes interactions sociales
  5. Sourire
    Au moins un peu.
    Sourire rend vos amis souriant ce qui vous rend souriant ce qui….vous avez compris. C’est une boucle.
    Pensez à cette boucle et vous sourirez.
  6. Touchez
    Une interaction sociale est mieux perçue si il y a eu contact physique…et parfois le contraire.
    Toucher est un acte social qui [peut] s’apprend. Si vous n’êtes pas à l’aise à l’idée de toucher une personne sur le bras, la main, l’épaule abstenez vous pour le moment.En pratique : Un vendeur a statistiquement plus de chance de vendre s’il a touché son client. Oui oui !
  7. Racontez une histoire
    Pour les spécialistes du Story Telling. Ce terme anglais qui transforme « Raconter une histoire » en une espèce de concept qui serait, par le fait de la traduction, magique. Connerie anglophone.
    Racontez une histoire; captiver un auditoire est un exercice pas toujours maitrisé.

8. Quel truc utilisez vous pour mieux communiquer ?

La beauté n’est elle qu’une paresse du cerveau ?

A en croire cet article de Madame Figaro  – bon ce n’est pas un article de haute volée – qui cite le travail de chercheurs du CNRS (c’est un peu plus crédible)

Notre cerveau, paresseux mais intelligent, préfère travailler le moins possible pour obtenir le plus de résultats.

« Ce sont des visages arrondis à la peau homogène, aux contours réguliers, avec des courbures fines, qui sont jugés les plus attractifs » selon le chercheur.

btCette expérience est à nuancer à cause du nombre de participant relativement faible (169), mais son résultat me parait avoir du sens.

J’ai souvenir d’avoir lu un article sur une expérience similaire (Je ne le retrouve pas, mais vite fait ce blog en parle). Il était demandé de noter une préférence entre deux visages :

  • un visage beau plutôt symétrique, ou
  • le même visage, retouché, et parfaitement symétrique

Les gens eurent tendance à préférer le visage non parfaitement symétrique. Comme quoi, les imperfections soulignent encore la beauté, à mon humble avis 🙂

Photo de chairit imjaroen 

L’anxiété et la perception du monde environnant

D’après l’article suivant (en anglais) – People with anxiety show fundamental differences in perceptionLes gens atteint d’anxiété perçoivent leur environnement de façon différente par rapport à une personne non anxieuse. Et il y a des conséquences.

Une expérience a été faite :
On fait entendre à deux groupes – un groupe d’anxieux, et un groupe de non anxieux – différents sons. Juste une tonalité simple. J’imagine un biiip certainement. Et il y a un bip aigu, un grave, un moins aigu, etc, vous avez compris. En fait, il y a exactement 3 types de bip :

  1. celui qui donne de l’argent
  2. celui qui prend de l’argent
  3. celui sans conséquence

Bref, 3 sons à reconnaitre et les participants sont motivés par gagner de l’argent. Les participant mémorisent les bip. Et le jeu commence.

On fait écouter des bips (pas que trois types de bip, mais plusieurs encore), et les participants essaient de dire quand ils reconnaissent le bip qui fait gagner de l’argent.

On découvre que les anxieux se trompent plus souvent.

Those differences weren’t explained by differences in participants’ hearing or learning abilities. They simply perceived the sounds that were earlier linked to an emotional experience differently.

Ces différences ne sont pas expliqués par des différences de capacités d’écoute ou d’apprentissage. Ils perçoivent simplement différemment les sons liés précédemment à une expérience émotionnelle.

cat1
Le ronronnement d’un chat a des vertus contre l’anxiété – Photo de Winsker

Autrement dit, lors d’une expérience anxieuse la perception de notre environnement sensationnel (« lié aux sens » – je ne sais pas si c’est français de le dire comme cela) est différent des moments où nous sommes détendu. A ce moment là, notre cerveau interprète différemment les signaux du monde qui nous entoure.

Autrement dit, encore : pendant une période d’anxiété on interprète mal notre environnement; et le cerveau est en cause.

Vous souvenez CE moment où vous souhaitiez plaire à CETTE fille. Et vous vous demandiez si elle va VOUS apprécier, et ce qu’il faut faire pour LA séduire, et si cette main dans SES cheveux sont un signal pour un OUI ou un simple hasard, et que devez vous faire… que faire…comment agir ?

Si t’es anxieux ton cerveau va mal interpréter les signaux de la conversation avec CETTE fille.

En conséquence, apprendre à aller au delà de cette anxiété – volontairement je ne dis pas « combattre l’anxiété » – permettra de revenir à une interprétation habituelle de vos sensations.

Très certainement, prochainement je parlerai des façons de surmonter l’anxiété


C’est un mini article de test. Je reparlerai de l’anxiété sociale principalement.